You are here

Défis actuels – l’essentiel en bref

Le système suisse de prévoyance vieillesse n’a plus été réformé en profondeur depuis 20 ans. Son équilibre est aujourd’hui compromis, il est devenu urgent de le réformer.

Les raisons en sont les suivantes :

Les baby-boomers nés dans les années 1950 et 1960 sont en passe d’atteindre l’âge de la retraite.

  • L’espérance de vie des retraités a augmenté.
  • Les intérêts servis sur les fonds épargnés sont bas.
  • La société et les besoins de la population ont changé.

Il y a seulement trois façons de rétablir l’équilibre: payer plus, travailler plus longtemps ou accepter une rente plus faible.

La réforme est une réponse à tous ces enjeux. Ses objectifs sont les suivants :

  • Garantir les rentes en cours et les nouvelles rentes.
  • Maintenir le niveau des rentes de vieillesse actuelles et futures.
  • Maintenir l’équilibre des finances de l’AVS pour la prochaine décennie.
  • Améliorer la situation financière des caisses de pension.
  • Adapter les prestations de la prévoyance vieillesse aux nouveaux besoins.
  • Combler les lacunes de prévoyance des personnes ayant un faible revenu.

Prévoyance vieillesse 2020 réforme l’AVS et la prévoyance professionnelle obligatoire simultanément et par des mesures harmonisées entre elles :

  • La retraite peut être prise de façon souple et par étapes entre 62 et 70 ans.
  • L’âge de référence, auquel les prestations de la prévoyance vieillesse sont versées sans supplément ni déduction, est de 65 ans pour les hommes et les femmes, dans l’AVS et dans la prévoyance professionnelle. L’âge de référence pour les femmes passe de 64 à 65 ans.
  • L’AVS bénéficie d’un financement supplémentaire à hauteur de 0,6 point de TVA.
  • Le taux de conversion minimal dans la prévoyance professionnelle obligatoire est abaissé de 6,8 à 6,0 %.
  • Des mesures de compensation dans l’AVS et dans la prévoyance professionnelle permettent de maintenir le niveau des rentes de vieillesse.
  • Ces mesures améliorent en outre la prévoyance vieillesse des personnes ayant un faible revenu ou qui travaillent à temps partiel.
  • Les retraités actuels ne sont pas touchés par l’abaissement du taux de conversion. Ils n’ont donc pas besoin de ces mesures de compensation et ne participent pas non plus à leur financement.

La réforme se compose de deux projets distincts :

  • L’arrêté fédéral sur le financement additionnel de l’AVS par le biais d’un relèvement de la TVA. Il s’agit là d’une modification de la Constitution fédérale. Sa mise en votation est obligatoire. L’adoption requiert la double majorité du peuple et des cantons.
  • La loi fédérale sur la réforme de la prévoyance vieillesse. Elle sera soumise au vote si le référendum aboutit. L’adoption requiert la majorité du peuple.

Les deux projets sont liés :

si l’un ou l’autre est rejeté, c’est toute la réforme qui échoue.

 

Si vous voulez aider activement à combattre les problèmes décrits, devenez dès maintenant supporter.

Sources et informations complémentaires:

 

Downloads:

04_argumentaire_reforme_2017-06-27-def.pdf

04_argumentaire_reforme_2017-06-27-def.pdf04_argumentaire_reforme_2017-06-27-def.pdfOffice fédéral des assurances sociales OFAS: toutes les informations sur la réforme Prévoyance vieillesse 2020

Newsletter